LES

BUVEURS

D'AIR

<< | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | >>

Timbale ... et champagne pour Darling !
vendredi, 15 mars 2013

Timbale ... et champagne pour Darling !

Légende photo : Darling à l'entrainement en Andalousie

 

Ce matin, grand soleil mais froid de canard ! Il a gelé à pierre fendre la nuit. A l'heure de partir sur les terrains, le thermomètre affiche encore -9° et la morsure du vent accentue la sensation de froid. D'ailleurs, Charly est passé de l'équipement grand nord à celui de l'Artique et Manu distingue à peine les yeux de son jeune assistant, tellement il s'est calfeutré dans les épaisseurs de vêtement.

 

Pas besoin de lâcher le premier chien pour deviner que de telles conditions vont compliquer le travail des jeunes chiens, qui manquent encore d'expérience. On ne peut pas être maitre avant d'être apprenti. Aujourd'hui, il est probable qu'il ne vont pas trouver leurs repères, mais seul le terrain, avec la diversité des situations, et donc ce type de conditions, va forger leur âme et leur apprendre comment mieux se sortir de la difficulté, la prochaine fois.

 

Darling ouvre le bal. Comme lors de ses parcours précédents, elle est vraiment très bien. C'est brillant, avec de la classe. Et, comme de plus c'est efficace avec 2 points, dont l'un au milieu d'un labour, ça monte, ça grimpe, et elle décroche la timbale. CACT et donc ticket pour le barrage.

 

L'autre irlandaise de M. Truibuilt n'est pas en reste. La chienne est parfaitement dans la note du concours et un point vient assurer la prestation. Mais, Cannelle confond vitesse et précipitation et, en reprenant sa quête après le point, elle gâche tout le travail effectué et s'élimine bêtement.

 

Jino est également bien dans le coup. Il se met sans souci au patron mais l'oubli d'un couple ensuite met un terme à son parcours.

 

Fender entre alors en piste, bien décidé également à en découdre. C'est le Fender des grands jours, qui prend un terrain énorme et se joue des rouquins qui sont encore de sortie. On tremble à le voir ainsi naviguer entre les lièvres, car il y a une certaine insolence dans sa quête. Un patron, puis le juge décide qu'il aurait pu profiter d'un couple. Manu n'en est pas convaincu... Un couple a effectivement volé mais très loin devant à une centaine de mètres alors que le chien était complètement à gauche ! Mais bon peu importe, car Fender a assuré le spectable, donné le frisson à son conducteur. Après, lorsque le talent est bien là, le reste est une juste de question d'opportunité !

 

Pour Faëlh, qui lui a succédé, c'était une première : celle de la présentation en couple ! L'exercice n'est pas évident, certains chiens l'acceptent facilement, y trouvent même une motivation supplémentaire, d'autres sont moins à l'aise, voire même perturbés par leur concurrent, au point de manquer de concentration dans leur parcours.

La première minute d'observation passée, Faëlh s'installe sur le terrain sans montrer d'inquiétude particulière. Le chien s'est bien mis en place. Il effectue un patron lorsque son concurrent se bloque, puis, à son tour, prend l'arrêt. Que se passe t-il alors sans sa tête ? A-t-il pressenti que les oiseaux allaient se défiler et a-t-il voulu les assurer ? En tout cas, il manque de chance, car ça vole ! Mais toute expérience est aussi constructrice.

 

Les chiens du jour :


 En britanniques :

CACIT : Darling de l'Anse de Ty Roux, setter irlandaise, conduite par Emmanuel Bourgeois

La RCACIT n'a pas été attribuée

 

En continentaux :

CACIT : Dracula du Mas d'Eyraud, épagneul breton conduit par Francis Maudet

RCACIT : Carlita du Clos des Morandes, braque allemande, conduite par Anthony Merles des Isles


Froid, mais convivial...
jeudi, 14 mars 2013

Froid, mais convivial...

Légende photo : Après les concours, on refait les parcours dans la convivialité.

 

Comme hier, pour les continentaux, la météo n'a guère été favorable aujourd'hui pour les britanniques à Vineuil.

 

Faëlh démarre cette journée en fanfare. Le chien s'installe immédiatement et sort le jeu des grands jours ! Une pose d'arrêt servie dans la minute mais il attaque de plus belle pour trouver les oiseaux, ne néglige aucune opportunité, va contrôler les bordures, les friches,... On sent la passion, on sent la chasse et c'est grand, très grand. Les minutes s'enchaînent sur le même rythme et en fin de parcours, le chien se bloque. Manu monte le servir, fait couler, rien ! Impensable, mais il faut bien se résoudre à raccrocher, puis à relancer et lorsqu'il lâche le chien, le couple s'envole ! Quelle guigne ! Ce sera le gros regret de cette journée, car Faëlh n'avait pas ménagé sa peine et son talent.

 

Fender prend alors place sur le terrain et offre une belle prestation classique, teintée parfois d'un brin de sensibilité, mais avec ce froid, rien d'étonnant pour des jeunes chiens. Son parcours s'achève avec la prise d'un excellent point et le soir au classement c'est un 3ème prix excellent qui le récompense.

 

George lui succède. Elle vient de terminer ses chaleurs et n'a pas encore 2 ans, mais sur ce terrain très chassant, elle se livre sans aucun complexe, confirmant les espoirs fondés sur cette fille de Démon et d'Elite.

Le parcours est encore celui d'une jeune chienne, mais l'amplitude est là, et elle respecte deux lièvres. Ah, ces rouquins, ils sont aussi présents qu'hier ! En fin de parcours, George s'assure un excellent point et c'est un 2ème prix excellent qui ouvre son carnet de travail tout neuf.

 

Chez les chiens en couple, Darling montre bien que son nouveau titre de championne de printemps n'a rien du hasard et la chienne assure le spectacle. C'est grand, très grand, et même si grand qu'elle finit par sortir de la main.

 

Cannelle est également très en forme et sa prestation est meilleure qu'avant hier. Elle insiste beaucoup sur le côté droit et finit par s'assurer un point, mais un couple "oublié" entraine son élimination.

 

Pour sa première présentation en couple, Jino, le setter anglais, se débrouille pas mal du tout. Un patron, puis lorsque son copain du jour quitte la scène, il finit ensuite son temps avec 2 respects de lièvres et un excellent point. Seule la quête est encore un petit peu décousue, mais c'est un 3ème prix excellent qui salue cette entrée réussie dans la quête de chasse en couples.

 

Enfin, l'ultime parcours, qui amènera Manu au CACT de la journée, sera réalisé sur le terrain d'une table improvisée, autour d'un pique-nique royal, jugé par l'amitié et la convivialité.

Bravo à Roselyne, Evelyne, François et Claude, les organisateurs de cette troisième mi-temps comme disent les amateurs de ballon et un grand merci à eux pour ce type de surprise qui ponctue de temps à autre les concours et rassemble, en toute simplicité, les propriétaires ou simples amoureux de chiens de sport autour de leur passion commune. Bravo à Christian, qui a immortalisé ce moment de détente.

 

Autre source de satisfaction pour Manu aujourd'hui à Vineuil, les setters de Guillaume Lambel qui lui ont bien plu. C'est d'autant plus important qu'il s'agit d'un jeune présentateur et que la profession a besoin de jeunes passionnés talentueux pour l'avenir de la cynophilie sportive.

 

Les chiens du jour :

 

CACIT : Dur de la Forêt de la Bretesche, dit Dago, setter anglais, conduit par M. Provost

RACAIT : Altai des rives de la Penfeld, setter gordon, conduit par M. Rivoal.

 

Pas de barrage, car un seul CACT, ce qui en dit long aussi sur le faible nombre de classements du jour.


Darling, championne de printemps
mardi, 12 mars 2013

Darling, championne de printemps

Légende photo : Darling de l'Anse de Ty Roux


C'est à Binas, dans le Loiret, que Darling a terminé son championnat de printemps.


Un parcours en deux parties puisque son concurrent de départ a été éliminé mais une belle réguralité, du rythme, de la passion et une grande maitrise de la situation avec la prise de deux excellents points, dont l'un très loin devant pour prendre un couple dans un labour.


Bravo à Darling et à Manu et félicitations à M. Trubuilt, propriétaire de cette irlandaise talentueuse.


2 CACT, la saison démarre bien...
mardi, 12 mars 2013

2 CACT, la saison démarre bien...

Légende photo : Jino, l'un des lauréats du jour, avec Darling.

 

Décidément à croire que la neige grecque colle aux pneus  du camion des buveurs d’air !

 

Aussi, pour le début des compétitions en France, Charly, le jeune assistant de Manu  a anticipé. Chapka, gants, chaud anorak,… il est prêt pour les épreuves du grand nord ! Ne souriez pas, Manu n’a pas troqué ses pointers pour des husky mais il aurait pu car la neige a fait un retour remarqué mardi matin.

 

Pour une compétition de printemps, il manque la moitié des conditions. Pas de printemps donc, bien qu’on y soit presque, ce sera donc uniquement la compétition aujourd’hui. Après tout, les chiens comme leur conducteur ont montré qu’ils étaient des guerriers et Charly affiche un large sourire ; donc finalement tout va bien.

 

Tout démarre d’abord du côté des couples. Canelle est la première à s’élancer. Son parcours manque un peu de régularité dans le rythme et alterne entre l’excellent et le très bon. La chienne prend néanmoins un point sur faisan, puis en enchaîne avec deux poses à vide, mais  sur l’une d’elles, les oiseaux partent à une cinquantaine de mètres lorsque Manu relance la chienne.

 

Fender occupe à son tour le terrain mais il n’est pas le seul car les lièvres sont aussi de sortie et mènent finalement la danse ! Deux arrêts sur ces fameux bouquins obligent le concurrent de Fender à patronner. C’est l’élimination.

 

Darling entre ensuite en scène. Dans la minute, elle jauge son adversaire du jour, puis se lance dans un véritable festival. Elle s’assure un excellent point dans un colza, mais comme son concurrent est éliminé, elle doit patienter jusqu’à la fin du concours pour terminer son temps ! Lors de la reprise, elle poursuit sur le même rythme et prend rapidement un second point, loin devant dans un labour.

 

Un parcours en deux parties pour finaliser un championnat de printemps car c’est le CACT qui lui est décerné.

 

Changement de direction et le camion rejoint le concours en solo dans lequel sont engagés Faëlh et Jino.

 

Faëlh s’installe immédiatement sur le terrain. C’est grand, mais encore une fois, les rouquins sont en embuscade. Leurs pistes perturbent Faëlh. Une pose d’arrêt servie.

 

Dernier de la série, Jino affiche aussi d’entrée une belle combativité. Le parcours est parfaitement dans la note. Deux respects de lièvres, le chien traverse la route et prend un superbe point loin de son conducteur, encore une fois dans un labour. Il fallait des chiens entreprenants et courageux pour vaincre les oiseaux aujourd’hui. Jino était de ceux-là et c’est aussi un CACT qui récompense le jeune setter anglais.

 

2 CACT, le premier jour du circuit de printemps de la quête de chasse démarre bien.

 

Demain, repos pour tout le monde et jeudi, direction Vineuil.

                                                             


Premier classement de printemps pour Fédo
lundi, 11 mars 2013

Les conditions sont vraiment exécrables pour le début du circuit de printemps.

 

L'absence de végétation, le froid et maintenant l'humidité compliquent les choses rendues déjà difficiles par des populations de perdrix inférieures à celles des années précédentes, résultat d'une reproduction médiocre en 2012.

 

Après un galop d'essai à Faumont, dans le Nord, Gaïa est descendue en Beauce avec Sébastien, et son copain d'écurie, l'épagneul breton Fédo.

 

Dimanche, à Sainte Péravy, les deux chiens n'ont rencontré aucune occasion, comme d'ailleurs pas mal de concurrents.

 

Aujourd'hui, à Binas, si les conditions météorologiques sont restées inchangées avec des passages plus ou moins froid, les chiens ont pu tout de même être mis en présence.

 

Fédo s'est installé immédiatement sur le terrain avec une bonne amplitude et du rythme. Rapidement, il donne une indication et se bloque. Mais les oiseaux partent trop loin. Relancé, il croise quelques lièvres qui ne l'inquiétent pas mais le conduisent à alterner un port de tête entre le "bon" le "moyen".

Le parcours se poursuit avec la même régularité de quête et tout à coup, le chien remonte et verrouille son arrêt. Cette fois, les oiseaux ont tenu et le point est bien validé. Fédo termine parfaitement son parcours et c'est un 1er prix excellent qui vient récompenser sa prestation. Le passage dans les lièvres avec un port de tête moins bon le prive de la timbale.

 

Grand parcours pour Gaïa, que le juge garde 20 minutes. Plusieurs lièvres sur son parcours (elle a même marché sur l'un d'eux gîté) sans qu'elle y prête attention. Malheureusement, la chance n'est pas là et sa brillante prestation se termine mal. Au bout d'un lacet, un couple d'oiseaux, un peu décalé, s'envole lorsque la chienne tourne.

 

Demain, repos pour tout le monde avant d'attaquer, jeudi, la dernière journée dans le Loir-et-Cher, à Vineuil.


Epson qualifié pour le championnat de Monde
mardi, 05 mars 2013

Epson qualifié pour le championnat de Monde

Légende photo : Epson en Andalousie

 

La sélection pour le championnat du Monde des braques allemands s'est déroulée le week-end dernier en Champagne.

 

A l'issue des épreuves, Epson du Coteau de Saveton, appartenant à Jean-Jacques Martel et conduit par Hadrien Boiteauville, a été sélectionné.

 

Il participera donc au championnat de monde en Serbie, qui se déroulera la dernière semaine de mars.

 

L'équipe de France est également composée d'Ecija et Elvio à M. Garcia, Calin à M. Giraudeau et Eragon, (en by) au Team Vessella.

 

Epson est également pré-sélectionné par le club du braque allemand, pour le championnat d'Europe.


Sur la route du retour...
jeudi, 28 février 2013

Sur la route du retour...

L'aventure grecque se termine. Aujourd'hui, le camion des Buveurs d'Air a repris la route pour rejoindre Thiron-Gardais, dans l'Eure et Loir.

 

Cependant, avant de quitter le pays, Manu a cherché à savoir pourquoi tant de chiens erraient à l'état semi-sauvage.

 

En fait, la légende raconte qu'Alexandre le Grand aurait été sauvé par un chien dans son enfance.

 

Voilà pourquoi, il rode tant de chiens à Thellasonique, sans que personne ne songe à faire quoi que ce soit !


Prix d'excellence
jeudi, 28 février 2013

Le prix d'excellence de la coupe d'Europe a été attribué à Alexandro, le pointer mâle conduit par Eschini


MERCI
mercredi, 27 février 2013

MERCI

L'aventure grecque s'est terminée avec la fin des épreuves de la coupe.

 

Demain, la vie reprendra sous le signe de la "normalité", en attendant de relever d'autres défis aussi exaltants, de participer à d'autres épreuves, afin de révéler l'élite des chiens de sport de demain, et de contribuer ainsi à l'amélioration des races.

 

Ces quinze jours du championnat d'Europe ont été riches en émotions de tous genres, avec des joies, mais aussi des surprises, des déconvenues, et même un problème de taille avec le camion.

Entouré d'une petite équipe de fidèles, -Nicole, Dodo et Jean-Mi,- Manu a partagé tous ces évènements avec leur soutien. "Ils m'ont supporté, au propre, comme au figuré" explique t-il, aussi ses remerciements vont en premier lieu à ses proches.

 

Mais l'équipe est aussi composée de clients et d'amis, et Manu n'oublie pas ce cercle dans lequel il se ressource régulièrement et trouve ses nouveaux objectifs à atteindre.

 

Des dizaines de coups de fils, des centaines de SMS lui ont rappelé qu'à des milliers de kilomètres de Thellasonique nous étions nombreux à suivre son parcours. Quelques mots sincères valent souvent plus qu'un long discours de circonstance, aussi Manu a apprécié tous ces soutiens discrets mais réguliers.

"Avec vous tout m'a été plus facile", confie t-il, alors une fois encore "Un très grand merci à tous".


L'Allemagne gagne la coupe d'Europe ! Dylan, seul chien français classé...
mercredi, 27 février 2013

L'Allemagne gagne la coupe d'Europe ! Dylan, seul chien français classé...

Pour Manu, les dés étaient jetés depuis hier ! Il fallait maintenant patienter et attendre que les concurrents de cette coupe d'Europe passent... Et que c'est long lorsqu'on attend en espérant...

 

Pour tromper l'attente, Manu a sorti ses chiens de quête de chasse, ce matin. Tout le monde a ainsi pu décompresser avant la reprise de la compétition.

 

A 14 h, le premier chien a été découplé et c'était parti pour cette deuxième étape d'une compétition qui demeure prestigieuse, puisque chacun joue d'abord pour son équipe, son drapeau, son pays !

 

Mais pour que le spectacle soit beau, que la compétition mette en scène les meilleurs acteurs, encore faut-il que le théatre soit de qualité ! Lorsque les oiseaux se font rares, que les terrains ne correspondent pas aux exigences de la discipline, tout devient trop aléatoire... Ce n'est plus une question de talent, d'intelligence, de force, d'expérience,... c'est un coup de poker !

 

A ce jeu là, Sting, le setter anglais conduit par Targetti se classe 1er excellent et rafle la mise en individuel. La coupe d'Europe, par équipe, part cette année en Allemagne.

 

Du côté français, Dylan, qui avait assuré un point hier, se classe au Très Bon et demeure le seul chien classé de l'équipe. Bravo à Manu et félicitations à Jean-Michel Dovergne, le synpathique propriétaire du chien.

 

Du côté de l'Italie, qui semblait pourtant une concurrente sérieuse, aucun classement !


<< | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | >>


Vous pouvez retrouver les anciens articles sur le précédent site en cliquant ici